L O A D I N G

La gestuelle intuitive : Dialogue entre les arts et autocitation

L’œuvre l’artiste plasticien marocain Youssef El Kharchoufi (alias Achkal), par sa variété, se veut plurielle. S’affirmant comme artiste conceptuel, le lauréat de l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Casablanca puise son énergie créative dans toute question relevant de l’ordre de la pensée humaine. Il s’attache à la mise en valeur de l’idée et du sens en donnant la primauté au concept sans pour autant être moins sensible à une réalisation expressive, où pureté et spiritualité se complètent pour donner naissance à l’œuvre d’art. Il est dans une perpétuelle recherche de l’essence des choses. Souvent, c’est à partir d’un thème qu’il procède dans son travail, et à chaque fois, une série de tableaux concrétise sa propre lecture du sujet traité. De plus de son talent d’artiste peintre, Youssef ElKharchoufi est également poète d’expression arabe. Lors de sa dernière exposition, Une série de tableaux a été consacrée au thème du papillon et au cycle de sa vie. Ainsi, ses papillons, amoureuses de la lumière, courent inconsciemment vers leur propre mort en brulant sous la chaleur et frôlant l’au-delà par la suite, certes, pour une perpétuelle Résurrection. Car selon le mythe grec ; le papillon est le symbole de l’immortalité et de la psyché de l’Etre .Par conséquent, on peut dire que cela relève d’une représentation relevant de l’ordre de l’existentiel, à travers laquelle le peintre exprime « une autre folie qui raisonne toujours et perpétuellement dans (sa) tête à la recherche du soi. Une autre dimension de sensation qui règne sur (son) monde spirituel, d’espoir et la quête de l’idéal. », Affirme-t-il à propos de Naissance. L’image du papillon est étroitement liée à celle d’Adonis ; autre figure mythologique (voir Adonis) symbolisant la résurrection et complétant ainsi la vision du peintre. Y. El Kharchoufi estime la spontanéité dans son œuvre. Il affirme que « l’œuvre finale est une empreinte de mon acte gestuelle intuitif. Cette forme d’expression permet de répondre spontanément au geste créateur sans sujet de départ et sans idée préconçue. Il s’agit tout simplement d’être là, d’accepter de sortir de l’image qu’on se fait de la peinture du peintre en action et de devenir disponible à la découverte de soi-même et de sa créativité » . La liberté de l’expression, à un moment donné, devient une pure incarnation de l’art pour l’art. Un art qui se suffit à lui-même.